Le Journal de Val-Bélair

Le Journal de Val-Bélair

(DL) Pour la troisième année consécutive, Journal.ca a reçu au restaurant Le Tuscanos de Sainte-Foy des représentants de quelque 320 organismes communautaires répartis sur les territoires desservis par ses journaux, dont Le Journal de Val-Bélair, afin de leur rendre hommage et de les remercier du travail extraordinaire qu’ils accomplissent quotidiennement dans leur milieu.

jal jvb jdr jcrsa 09 2019 article une

De nombreux élus de tous partis confondus étaient présents, dont la ministre de la capitale nationale, Geneviève Guilbault, le ministre François-Philippe Champagne, le député de Québec, Jean-Yves Duclos, le maire de L’Ancienne-Lorette, Émile Loranger, des représentants du bureau d’Éric Caire, député de La Peltrie, le député de Louis-Saint-Laurent, Gérard Deltell, pour joindre leurs voix à Pierre Cassivi, cofondateur et éditeur de l’entreprise, pour souligner l’engagement des bénévoles.

Des partenaires d’affaires de Journal.ca, dont fait partie entre autres la Caisse populaire Desjardins du Piémont Laurentien, se sont aussi joints aux festivités. 

Le maire de L’Ancienne-Lorette, Émile Loranger, a adressé quelques mots à l’assistance, afin de remercier les bénévoles présents, mais aussi la direction de Journal.ca qui leur permet d’annoncer leurs activités dans les pages de journaux à saveur positive. Pierre Cassivi a également mentionné que M. Loranger est un partenaire de la première heure dans l’aventure de Journal.ca.

L’éditeur de Journal.ca a également profité de l’occasion pour annoncer la fusion dès octobre du Journal de L’Ancienne-Lorette et du Journal de Val-Bélair, ainsi que la décision de la direction de faire désormais imprimer ses journaux à Québec par l’entreprise Québecor, prenant du coup le format des quotidiens de la capitale.

(DL) Aline et Éthelbert Pelletier ont eu le plaisir de recevoir les porte-parole du Groupe Patrimoine, Jean-Pierre et Marc-André Coallier, lors d’un 5 à 7 marquant leur arrivée dans leur nouveau logement à la résidence Le Jules-Verne, le 22 juillet dernier.

jal 08 2019 article une
François Audet, Marc-André Coallier, Aline Pelletier, Jean-Pierre Coallier, Éthelbert Pelletier, Nathalie Paré et Isabelle Vachon.

Le couple, résident de L’Ancienne-Lorette depuis de nombreuses années, a pris possession de son appartement le 5 juillet dernier. Un moment qu’Aline attendait avec impatience. Pour elle, il n’y avait pas d’autre choix que Le Jules-Verne pour succéder à sa grande maison de trois étages.

« J’avais visité de nombreuses résidences, mais aucune ne me plaisait comme Le Jules-Verne », raconte-t-elle. Pourtant, la résidence n’était pas encore construite : les plans l’avaient déjà conquise. Et elle savait déjà qu’elle voulait demeurer dans une unité de coin, les 4 1/2 pièces les plus vastes. Son souhait fut exaucé.

Agréable rencontre

Lors d’un pique-nique tenu l’automne dernier, les Coallier père et fils avaient promis à Mme Pelletier qu’ils seraient présents pour pendre la crémaillère l’été suivant. Promesse tenue !

Toutefois, puisque des boîtes encombraient encore les pièces de leur logement, le couple a préféré tenir la rencontre dans une pièce chaleureuse et conviviale où les résidents pourront recevoir leur famille lors d'événements particuliers ou participer à des ateliers culinaires.

Les aires de vie commune ont été pensées afin de donner l’occasion aux résidents de se rencontrer et de participer à diverses activités, mais aussi de permettre aux proches des résidents de leur rendre visite : golf virtuel, bistro avec tables de billard, salle technologie avec tablettes, salle de jeux pour enfants, pétanque, salle de cinéma, bibliothèque panoramique au 10e et dernier étage, etc. Un marché sera même géré par les résidents et les profits générés seront réinvestis pour la tenue d’activités. Mais ce sont les deux allées de quilles qui ont le plus impressionné Marc-André Coallier !

Le Jules-Verne compte 319 appartements (lofts, 3 1/2 et 4 1/2 pièces), dont 231 sont déjà loués et la grande majorité est habitée. Des résultats qui satisfont grandement les dirigeants de Groupe Patrimoine, François Audet, Nathalie Paré et Isabelle Vachon, puisque l’ouverture officielle de la résidence a eu lieu il y a un peu plus d’un mois, le 15 juin dernier.

Les personnes intéressées à louer une des unités disponibles peuvent composer le 418 864-7272. Il est aussi possible de visiter l’unité modèle dans l’édifice situé au 1250, avenue Jules-Verne à L’Ancienne-Lorette.

(DL) Près de 500 personnes ont participé à la dernière édition du brunch-bénéfice Couleurs du monde organisé par le Club Rotary Québec-Val-Bélair, le 28 avril dernier à l’Académie Saint-Louis située dans le secteur Lebourgneuf, ce qui a permis d’amasser un montant record de 42 000 $.

jvb 06 2019 article une

La Californie était à l’honneur cette année. Les 480 convives ont savouré de délicieux mets de la côté ouest américaine dans une ambiance hollywoodienne, concoctés en grande partie par Pomerleau maître traiteur et Le Batifol.

Les participants au brunch étaient accueillis par le président Marc Rondeau et la présidente d’honneur Chantal Arguin, avant de figurer dans un photobooth en compagnie de deux surfeurs avec planche et combinaison.

Parmi la foule se retrouvaient des figures marquantes du cinéma américain, habilement personnifiées par des membres du club. Chacun des 33 membres avait un rôle à jouer dans le bon déroulement de l’activité et ils étaient secondés par les étudiants du restaurant-école Le Piolet, ainsi que par les employés et les jeunes de la Maison des jeunes de Val-Bélair.

Toute la nourriture et les prix mix en vente à l’encan silencieux ont été offerts par des commanditaires, dont Jean-Maurice Vézina, que remercient chaleureusement tous les membres du Club. L’encan a d’ailleurs permis d’amasser un montant de 5 000 $ grâce à la générosité de tous.

Réal Robitaille, de la bijouterie Millet, a également créé et offert cette année encore deux bagues d’une valeur de 1600 $ chacune. Elles ont été tirées au hasard parmi les participants à la fête et les gagnants sont Marie-Lou Daigle et Louis Bourgoin.

Tous les fonds amassés lors du brunch seront utilisés pour venir en aide à des familles démunies de la région et pour soutenir des organisations et des activités locales, régionales, nationales ou internationales. Le Club participe aussi activement au programme d’échanges de jeunes du Rotary international et plusieurs causes humanitaires.

Le Club a d’ailleurs profité du brunch pour remettre des dons à trois organismes du milieu : 2 000 $ au restaurant-école Le Piolet de Loretteville, 1 500 $ à l’Académie Saint-Louis, ainsi que 1 000 $ à la Maison des jeunes de Val-Bélair.

(DL) Près de 200 personnes, dont de nombreux dignitaires, étaient rassemblées à la salle Henri Piolain du Collège de Champigny le 27 mars dernier pour prendre part au cocktail dînatoire « Découvertes gastronomiques » au profit de la Fondation du Collège de Champigny.

jvb 05 2019 article une

Tous ont pu apprécier le talent culinaire des élèves du programme Découvre le Chef en toi !, sous la supervision de leur enseignant, Stéphan Genest, et avec la collaboration de quatre chefs réputés de la ville de Québec. La soirée était aussi agrémentée par des performances musicales d’élèves de l’école. La présidence d’honneur de l’événement cette année était assurée par Pierre Cassivi, éditeur et fondateur de Journal-local.ca. De nombreux invités de marque étaient également présents, comme le député de Louis-Saint-Laurent, Gérard Deltell.

Le Collège de Champigny est un établissement d’enseignement privé non sélectif qui accueille près de 700 élèves du secondaire âgés de 12 à 17 ans. Il poursuit l’œuvre des Frères du Sacré-Cœur qui l’ont fondé en 1969. L’année 2019 marque donc son 50e anniversaire.

La Fondation Collège de Champigny soutient la mission éducative du Collège par l’octroi de bourses d’études destinées aux familles à faibles revenus et le financement de projets ciblés qui répondent à des impératifs pédagogiques : matériel spécialisé, ressource adaptée, immobilisation.

Journal.ca a récemment commandé un sondage pour mieux connaître les lectrices et lecteurs des journaux qu’il publie. À la lecture des résultats, force est d’admettre que nos journaux sont grandement appréciés. Le Journal de Val-Bélair s’est entretenu avec Caroline Roy, vice-présidente du bureau de Québec de la firme Léger Marketing, pour connaître les grandes lignes de cette consultation effectuée auprès de 500 répondants de la région de Québec.

sondage leger marketing 2019 photo

Un contenu qui satisfait les lecteurs

Le sondage de Léger Marketing rapporte que 89 % des lecteurs apprécient la qualité du papier et 88 %, le format de nos journaux. La qualité des photos est aimée par 86 % des lecteurs, alors que la mise en page du journal (appelée le visuel) fait la joie de 85 % de ceux et celles qui nous lisent. Enfin, le contenu des articles est apprécié de 83 % des lecteurs et 85 % d’entre eux aiment la variété des sujets couverts par les journalistes. Autre donnée intéressante : 63 % des gens qui lisent nos journaux le consultent en entier ou presque, une donnée qui a eu de quoi surprendre agréablement Caroline Roy. « C’est chose rare de constater que les lecteurs d’un journal le lisent d’un couvert à l’autre. Ces données sont donc de très bonnes nouvelles pour la direction des journaux. Ils ont non seulement un grand bassin de lectrices et lecteurs, mais ils connaissent également une forte popularité auprès de ces derniers », relève Caroline Roy.

Mieux connaître les habitudes de lecture

Le but de cette consultation était de mesurer plusieurs aspects auprès du lectorat de différents journaux de Journal.ca. L’entreprise a mandaté Léger Marketing afin de mener une étude dont l’objectif était de connaître les habitudes de lecture, les intérêts et la satisfaction des lecteurs au sujet de ses publications.

Parmi les objectifs, quatre éléments ont été choisis. Léger Marketing a évalué la notoriété et le lectorat des journaux locaux de Journal.ca, mesuré leur appréciation de plusieurs aspects de ceux-ci ainsi que leur appréciation globale. Léger Marketing a également fait part des habitudes des lectrices et lecteurs des journaux et, finalement, a présenté une analyse différenciée selon les variables sociodémographiques de la région. « Nous avons ciblé les répondants en fonction des territoires couverts par les dix journaux, explique Mme Roy. Le sondage a été réalisé du 8 au 17 février 2019, ce qui signifie que les données sont très récentes. » Caroline Roy ajoute que l’échantillon de 500 répondants permet de brosser un portrait juste de la situation.

Une grande notoriété et un taux de lectorat élevé

En matière de notoriété, le sondage estime que 87 % des citoyens sondés connaissent au moins une des publications de Journal.ca. De plus, cette popularité est encore plus élevée chez les 65 ans et plus. Le taux de lectorat est de 82 %, un résultat qui a de quoi réjouir l'équipe de Journal.ca. « Cela signifie que vos journaux ont une grande portée auprès des lecteurs. Les gens qui les reçoivent les lisent. De plus, les différentes publications sont très appréciées puisque 86 % des lecteurs ont déclaré qu’ils les aiment. »

Journal.ca, le reflet des lecteurs

À l’affirmation : « Je lis mon journal pour m’informer sur la communauté », 84 % des personnes consultées ont répondu être d’accord et 73 % d’entre elles ont été d’accord avec l’affirmation suivante : « Mon journal local est un journal qui est proche de ma réalité. » Enfin, 59 % des lecteurs sont d’accord avec l’affirmation qui se lit comme suit : « Je lis mon journal local surtout pour me divertir, me détendre.

Égal ou supérieur aux autres

Les personnes qui ont participé au sondage se sont fait demander si elles considéraient que la qualité de nos journaux était inférieure, égale ou supérieure aux autres publications régionales (comme le Journal de Québec, Le Soleil, etc.). Globalement, elles estiment, à 59 %, qu’elle est égale ou supérieure à ces dernières.

Des lecteurs plus heureux que d’autres!

En plus de nous apprendre de très bonnes nouvelles sur les habitudes de lecture de notre lectorat, la firme Léger Marketing a conclu sa consultation avec ce que l’on pourrait décrire comme « la cerise sur le sundae » : l’indice de bonheur de nos lecteurs. « Celui des lecteurs de Journal.ca est en moyenne de 79,77 % alors que l’indice moyen des gens résidant dans la ville de Québec est de 75,94 %, ce qui donne à vos lecteurs un pourcentage légèrement supérieur. On peut conclure que les journaux de Journal.ca se portent très bien », conclut Caroline Roy.

(DL) Encore une fois cette année, Honda de la Capitale a reçu la certification Honda pour son engagement auprès de sa clientèle. Une fierté pour toute l’équipe de passionnés qui s’efforce sans cesse de rendre l’expérience client unique.

jvb 03 2019 article une

La remise officielle du prix 2018 « Sur la route de l’excellence » a été assurée par Julie Gélinas, consultante expérience client chez Honda Canada lors d’une cérémonie regroupant les dirigeants de l’entreprise située sur le boulevard Pie-XI Nord, à Val-Bélair. 

Honda de la Capitale est le seul concessionnaire situé sur la rive nord de Québec à avoir reçu ce prestigieux prix de la part de Honda Canada, une fierté renouvelée pour les membres de la direction et pour les employés.

En septembre dernier, l’entreprise célébrait ses 10 ans d’existence. Avec un rythme de croissance exceptionnelle, la concession Honda a jusqu’à présent vendu pas moins de 11 500 véhicules automobiles neufs et d’occasion depuis 2008. Honda de la Capitale relève aussi le défi qu’est le recrutement d’une main-d’œuvre qualifiée et surtout motivée à partager les valeurs de l’organisation, en ces moments où l’on déplore la pénurie d’employés.

(DL) Alexandre Gauthier a vécu une expérience qui a transformé sa vision de la vie et ses relations avec les autres. En juillet 2018, à seulement 15 ans, il s’est rendu au Japon pour y réaliser un voyage missionnaire. Le périple l’a enchanté, tout comme sa préparation qui a duré six mois avant d’entreprendre sa traversée du globe.

JVB 2019 02 article une

Les voyages missionnaires sont tout d’abord une affaire de famille pour Alexandre. Sa mère, Nathalie Charest, ses deux frères et lui se sont rendus en Haïti en 2017. Pendant deux semaines, ils ont vécu en montagne et en ville à visiter des églises missionnaires et à distribuer entre autres choses de la nourriture et des vêtements aux Haïtiens. Il s’agissait de leur premier voyage missionnaire à tous et Alexandre a eu la piqûre. Puis, des amis qui ont vécu des expériences similaires au Sénégal et en Israël lui ont parlé de leur expérience et il n’en fallait pas plus pour qu'il décide de répéter l’expérience. 

Il s’est donc adressé par écrit à l’organisme missionnaire JET (Jusqu'aux extrémités de la Terre) pour adhérer à l’un des programmes de camps et de voyages d’ouverture missionnaire offerts aux jeunes de moins de 18 ans. Il a rempli les formulaires d’inscription et l’île de Malte devait être sa destination, mais le voyage a été annulé. Le Japon s’est ensuite imposé à lui.

Appuyé par de nombreuses personnes, dont sa mère, il a dû rassembler les 3100 $ nécessaires pour couvrir les frais du voyage. « J’ai entre autres fait du porte à porte pour vendre des signets aux gens qui ont été très généreux, je les en remercie », témoigne Alexandre qui a aussi reçu des dons en argent de la part de proches ainsi que de l’Église baptiste de Charlesbourg et de l’Église baptiste missionnaire de Lévis.

En juillet 2018, il a rejoint une vingtaine de jeunes comme lui à New York avant d’entreprendre un vol de 14 heures en direction de la préfecture du Iwate située au nord de l’île principale du Japon pour un mois. Pendant ces quatre semaines, il a vécu dans un camp chrétien au sein duquel chaque participant avait des tâches à accomplir : laver les douches, faire le ménage, laver les planchers, faire la vaisselle, préparer les repas, etc.

Mais sa mission principale fut de préparer du bois de chauffage pour le camp. Il a aussi construit des marches dans des sentiers montagneux empruntés quotidiennement par les habitants de la préfecture et effectué d’autres menus travaux.

Alexandre s’est aussi fait de nouveaux amis et a réalisé qu’il n’y a pas que chez nous que les gens ont besoin d’aide. Il entend donc faire un prochain voyage en Slovénie, l’ancienne République tchèque.

(DL) C’est le mercredi 14 novembre dernier qu’avait lieu le souper dinatoire organisé par le Club Rotary Québec Val-Bélair au profit de l’entreprise d’insertion sociale Le Piolet. L’activité qui avait lieu sous la présidence d’honneur de Pierre Martin du Groupe Martin, propriétaire des restaurants St-Hubert, a attiré plus de 300 personnes et a permis d’amasser la somme record de 49 000 $ grâce aux dons et à un encan silencieux.

jvb 12 2018 article une

«De nombreux invités de marque avaient répondu à l’appel, dont le maire de Québec Régis Labeaume, les conseillers municipaux Sylvain Légaré, Steeve Verret, Raymond Dion et Vincent Dufresne, ainsi que le député provincial Sylvain Lévesque et le député fédéral Gérard Deltell, de nombreux gens d’affaires, des membres Rotary et plusieurs représentants d’organismes communautaires du milieu. La fondatrice du restaurant-école Le Piolet, sœur Madeleine Bélec, était également présente.

Le succès de cette soirée a grandement ravi le président du Club Rotary Québec Val-Bélair, Marc Rondeau. « Notre collaboration avec le restaurant Le Piolet a débuté en 2010 et nous sommes fiers de contribuer à sa mission ».

Un partenaire d’affaires, Marc Rousseau d’Intermax, a également annoncé que son entreprise contribuerait en offrant à l’organisme un produit de haute technologie développé chez lui, soit une hotte haute performance qui permettra des économies de l’ordre de 4 000 $ annuellement au Piolet.

(DL) Les citoyens de la circonscription de La Peltrie seront toujours bien représentés à l’Assemblée nationale puisque le député Éric Caire a été élu pour un cinquième mandat lors des élections générales qui avaient lieu le 1er octobre dernier. 

 jal 11 2018 article une

Éric Caire a été assermenté en compagnie des 73 autres députés de la Coalition Avenir Québec lors d’une cérémonie officielle qui se déroulait à l’Assemblée nationale le 16 octobre dernier. Deux jours plus tard, il était invité par le premier ministre François Legault à faire partie de son nouveau gouvernement à titre de ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale.

Toujours très présent dans sa communauté, Éric Caire rencontre avec un plaisir renouvelé les gens de sa circonscription lors des nombreuses activités qui se déroulent au cours de l’année. Il tient ainsi à être au fait de leurs besoins et peut ainsi mieux défendre leurs intérêts.

Le député de la Peltrie occupe également le poste de vice-président du Conseil du trésor depuis le 18 octobre 2018. 

Fonctions politiques

Éric Caire a été élu pour la première fois dans La Peltrie le 26 mars 2007, puis réélu le 8 décembre 2008, le 4 septembre 2012, le 7 avril 2014 et enfin le 1er octobre dernier. Au cours de ces 11 années, il a occupé à de nombreuses occasions le rôle de porte-parole de nombreux groupes, en plus d’être membre de diverses délégations.

Biographie

Éric Caire est programmeur-analyste diplômé du Collège Multi-Hexa et il a aussi enseigné l’informatique au Collège F.-X.-Garneau. 

Engagé dans sa communauté, il fut le président du Comité cour d’école de l’école Le Ruisselet de L’Ancienne-Lorette en 2005 et il occupe toujours le poste de trésorier de la Fondation de l’école Le Ruisselet. Il a été animateur de l’émission La Revue pendant deux ans à la radio communautaire
CIMI FM.

 

jvb 2018 10 article une

(DL) Le Groupe Château Bellevue ouvrait ses portes à la population le dimanche 16 septembre dernier dans le cadre de sa journée portes ouvertes automnale. Pas moins de 1 000 personnes ont participé à l’activité qui se déroulait sous le thème « Wow! J’ai un beau château! ». Les futurs résidents et les membres du personnel de la résidence étaient présents pour accueillir les visiteurs.

Le millier de personnes qui a défilé de 13 h à 16 h a ainsi pu découvrir en primeur le complexe qui a ouvert officiellement ses portes le 1er octobre dernier. Elles ont ainsi pu avoir un aperçu de la vie de château grâce à une visite libre des aires de vie communes, de la salle à manger, ainsi que des différents services et loisirs offerts, en plus d’avoir accès à un appartement modèle. 

Les visiteurs ont aussi pu discuter avec les résidents et rencontrer les membres de la direction du complexe ainsi que les conseillères à la location, tout cela en savourant rafraîchissements et bouchées cuisinées par le chef cuisinier et son équipe. Une visite exclusive de la cuisine où seront concoctés les repas des résidents faisait également partie du programme de la journée.

On a aussi procédé au tirage d’un prix de présence. La gagnante, Rose-Hélène Lapointe, a mérité une tablette électronique.

À propos du Groupe Château Bellevue

Le Groupe Château Bellevue a été fondé en 2006 par les beaucerons Frédéric Lepage et Grégoire Turcotte. L’entreprise se spécialise dans la construction et l’opération de résidences pour personnes retraitées autonomes et en légère perte d’autonomie, en région et en périphérie des grands centres.

Le Groupe, dont le siège social se situe en Beauce, compte jusqu’à présent huit complexes pour retraités actifs au Québec : Donnacona, Saint-Nicolas, Thetford Mines, Pont-Rouge, Valleyfield, Val-Bélair, Amqui (été 2019) et Shawinigan (automne 2019).

C’est dans une ambiance festive et décontractée que Journal.ca a reçu plus de 200 bénévoles membres des organismes situés sur son territoire, le mardi 21 août dernier, afin de leur rendre hommage et de saluer leur engagement et leur générosité dans la communauté.

jvb 09 2018 article une

Les membres de l’équipe de Journal.ca ont reçu les bénévoles au restaurant Le Tuscanos de Sainte-Foy en présence de nombreux élus municipaux, provinciaux et fédéraux, ainsi que de précieux partenaires d’affaires pour un cocktail suivi d’un souper concocté dans les cuisines de Demetre Triantafyllou et Ali Lariane, copropriétaires du restaurant.

Pour Pierre Cassivi, éditeur et cofondateur de Journal.ca, « Une société sans bénévoles et sans entraide est une société dysfonctionnelle. C’est pour cette raison que les organismes communautaires sont essentiels pour assurer un tissu social cohérent dans la société où nous vivons ».

« Sur mon territoire seulement, nous avons dénombré pas moins de 625 bénévoles qui œuvrent sur le terrain, a commenté Pierre Dolbec, maire de Sainte-Catherine-de-la-Jacques-Cartier. Uniquement pour l’activité du rodéo qui s’est déroulée récemment, ils étaient 125 à la mener à bien. Ils réalisent un travail extraordinaire et c’est grâce à eux que les municipalités peuvent offrir un meilleur service aux citoyens ».

Le député de La Peltrie, Éric Caire, a quant à lui tenu à souligner la place de choix que Journal.ca réserve aux organismes communautaires dans ses pages. « Vos journaux sont partout, votre équipe fait un travail exceptionnel et vous couvrez tout ce qui se passe de bon sur le territoire. Vous servez de trait d’union entre les citoyens ».

Pierre Cassivi a également profité de l’occasion pour remercier un associé de la première heure, le journaliste Yvon Giroux, souligner le travail exceptionnel réalisé au cours de la dernière année par Malika Schneider, également journaliste, ainsi que pour souhaiter la bienvenue à celle qui écrit ces lignes, qui la remplacera au sein de l’équipe de rédaction de Journal.ca.

Page 1 sur 2

Votre représentante :

Mme Sylvie Charest
Développement des affaires
418 254-4367
ou par courriel :
scharest@journal-local.ca
ou notre téléphoniste au :
418 780-0999


Formats, spécifications techniques, territoire de distribution et calendrier


Aller au haut