VIVA DESIGN

Babillard Jeunesse - Pleins feux sur nos jeunes!

(CR) Monsieur Marc-André ne pouvait quitter ses préférés de 2018-2019 sans un dernier petit coucou…

edl 07 2019 article une

« Puisque le cadeau le plus précieux que je puisse vous offrir, ce sont les souvenirs impérissables que vous conservez de votre

5e année et le fort lien qui nous unissait. Bonnes vacances mes préférés! Vous n'avez pas idée à quel point je vous ai appréciés. »

Et puisqu’une image vaut mille mots, nul besoin d’en ajouter. Bonnes vacances à vous aussi sieur Marc-André!

Les MRC du Québec - Des alliées pour l’économie du Québec

(JB) Les municipalités régionales de comtés (MRC) sont des entités administratives assurant la gestion régionale des municipalités locales et jouissant d’un pouvoir de juridiction et de réglementation dévolu par le gouvernement du Québec. Selon le dernier recensement du ministère des Affaires municipales, des Régions et de l’Occupation du territoire (MAMROT), il y a 87 MRC et 14 villes et agglomérations exerçant certaines compétences de MRC. Sur 1 110 municipalités locales, 1 067 font partie d’une MRC et les autres sont hors MRC.

jne 06 2019 article une

La MRC est dirigée par un conseil formé du maire de chacune des municipalités locales dont le territoire est compris dans celui de la MRC ainsi que tout autre représentant d’une municipalité locale selon ce que prévoit le décret constituant la MRC. Le conseil est dirigé par un préfet. Ce dernier est élu par les membres du conseil parmi ceux d’entre eux qui sont maires. Le conseil peut aussi décider que le préfet est élu par les citoyens. Actuellement, 14 préfets sont élus au suffrage direct.

Les compétences des MRC

Parmi les compétences des MRC, mentionnons l’aménagement du territoire, la confection des rôles d’évaluation et la vente des immeubles pour défaut de paiement de taxes. La MRC s’occupe également de l’élaboration du plan de gestion de matières résiduelles et du schéma de couverture de risques en sécurité incendie. Enfin, elle est responsable du développement local et elle agit dans les territoires non organisés (TNO) comme si elle était une municipalité locale.

Les villes et agglomérations qui exercent certaines compétences de MRC sont Gatineau, l’agglomération des Îles-de-la-Madeleine, Laval, l’agglomération de La Tuque, Lévis, l’agglomération de Longueuil, Mirabel, l’agglomération de Montréal, l’agglomération de Québec, Rouyn-Noranda, Saguenay, Shawinigan, Sherbrooke et Trois-Rivières. Les populations de moins de 10 000 habitants accueillent 5 MRC; celles de 100 000 à 49 999 habitants, 58; de 50 000 à 99 999 habitants, 14; de 100 000 et plus, 10, pour un total de 87.

Le conseil de la MRC

Le conseil de la MRC se compose du maire de chaque municipalité locale dont le territoire est compris dans celui de la MRC ainsi que de tout autre représentant de ces municipalités, selon ce que prévoit le décret constituant la MRC. Si le préfet est élu au suffrage universel, il doit être ajouté à cette liste. Le préfet est élu d’entre les maires par les membres du conseil. Cette élection est faite au scrutin secret lors d’une séance de conseil.

Le conseil de la municipalité locale dont le maire est élu préfet peut désigner parmi ses membres une personne pour le remplacer à titre de représentant de la municipalité. Le mandat du préfet dure deux ans (quatre ans pour un préfet élu au suffrage universel). Toutefois, il prend fin lorsque le préfet démissionne de ce poste, est destitué ou cesse d’être maire d’une municipalité locale dont le territoire est compris dans la MRC. Lorsque le maire de la ville centre est d’office préfet, il ne peut démissionner ni être destitué.

Source : https://www.mamrot.gouv.qc.ca/amenagement-du-territoire/guide-la-prise-de-decision-en-urbanisme/acteurs-et-processus/mrc/.

Quinzième édition de la Classique de golf inter-parcs industriels - Un grand succès de participation industrielle

(JB) Cette quinzième édition de la Classique de golf inter-parcs industriels aura été, somme toute, à l’image des précédentes : un événement encore à guichets fermés. Les hommes et les femmes qui évoluent dans une sphère aussi accaparante que celle de l'entrepreneuriat aiment prendre quelques heures de répit pour aller se délasser. Une activité comme le golf s'avère un antidote parfait contre le stress, tout en permettant aux golfeurs et aux golfeuses de socialiser et d'entetenir des bonnes relations avec les autres personnes évoluant dans la sphère industrielle.

jpi 06 2019 article une

Au fil des ans, cette Classique de golf inter-parcs industriels est devenue une référence en matière de réseautage entre les industriels des parcs de la grande région de Québec. Et, une fois de plus, l’ambiance était décontractée. 

Un président d’honneur fortement engagé

La présidence d’honneur a été confiée à Martin Simard, responsable du développement des affaires pour le compte de Lam-é. Il a lancé l’idée d’organiser une immense collecte en faveur de la Fondation de la Société canadienne de la sclérose en plaques. Des épinglettes, entre autres, étaient vendues au profit de la Fondation. Golfeurs et golfeuses ont salué chaleureusement ce geste altruiste.

La prochaine édition de la Classique inter-parcs industriels aura lieu le mardi 9 juin 2020 au Club de golf Royal Charbourg et la présidence d’honneur de l’événement a été confiée à Éric Thomassin-Lacroix, directeur principal — Est-du-Québec chez SNC Lavalin.

École secondaire le Sommet - Des projets pour et par les jeunes

L’année durant, à l’école secondaire Le Sommet, on met de l’avant de nombreux projets. Parmi ceux-ci, le Festival de films d’aventure et le projet Pura Vida

edl 06 2019 article une

C’est le 30 avril dernier qu’avait lieu la première édition du Festival de films d’aventure de l’école le Sommet. Organisé par les élèves du nouveau cours d'entrepreneuriat et supervisé par leur enseignant Dany Gauthier, l’événement fut couronné de succès. Pour l’occasion, ils reçurent cinq conférenciers et aventuriers de renom venus transmettre leurs messages et leurs exploits aux quelque 150 personnes présentes pour l’occasion. On a pu y entendre entre autres François-Guy Thivierge parler des ascensions qu’il a faites, ainsi que des représentants de la SÉPAQ et de North Face de la région de Québec. À noter que les élèves ont touché à l'ensemble des étapes de l'organisation de cette belle soirée (prise de contact, élaboration du plan de soirée, demande de commandites, financement, texte d'animation, accueil et animation, etc.) et ils en sont ressortis très fiers de l'accomplissement qu'ils ont réalisé. Bravo à tous!

Pura Vida

De retour de leur voyage au Costa Rica, les élèves du projet Pura Vida présentaient le 15 avril des témoignages de leur expérience de persévérance scolaire.

Pura Vida est un projet de longue durée qui offre à des jeunes vivant des difficultés la possibilité de développer leur estime de soi, leur confiance et leur persévérance afin qu’ils puissent expérimenter la réussite et l’atteinte de leurs objectifs.

Pura Vida cherche à développer un sentiment unique d’appartenance à un groupe tout au long du projet, et ce, tout en caressant le rêve d’un voyage dans un pays aux coutumes différentes : le Costa Rica.

Pendant plus de 18 mois, les 15 élèves qui avaient été sélectionnés parmi plus de 60 candidatures ont été accompagnés par trois adultes et divers intervenants de l’école. Ils ont évolué à travers des activités de dépassement, de connaissance de soi, de financement et d’engagement communautaire. Sans contredit, ce projet a eu de belles répercussions au niveau de leur persévérance scolaire ainsi que sur le plan humain.

Encore un succès pour la collecte verte printanière

(DL) La Caisse Desjardins Des Rivières de Québec tenait sa Collecte verte le 28 avril dernier. L’activité a connu un immense succès en accueillant plus de 2 000 personnes au point de collecte Des Rivières, ce qui a permis d’amasser 13,3 tonnes de matériel. 

jdr 06 2019 article une

La Collecte verte est une démarche écologique qui a pour objectif de récupérer du matériel électrique, électronique et informatique désuet, afin de s’en départir de façon responsable et de limiter les impacts nuisibles sur l’environnement. La population et les entreprises québécoises étaient invitées à participer gratuitement à cette initiative en apportant leurs vieux appareils dans l’un des points de collecte.

Depuis 2013, les Collectes vertes ont pu détourner de l’enfouissement plus de 411,5 tonnes de matériel électrique, électronique et informatique désuet. Grâce à un généreux coup de pouce des partenaires de l'événement et de la population, ces objets ont pu être recyclés avec le plus grand soin. 

Une bibliothèque et des livres à la Maison des Grands-Parents de Sainte-Foy

(JB) « La lecture, une porte ouverte sur un monde enchanté », écrivait François Mauriac, un romancier français. Ce mot s’avère particulièrement juste dans le cas des enfants. Les initier à la lecture, c’est leur ouvrir les portes de l’imaginaire et leur faire découvrir un excellent remède contre la solitude et l’ennui.

jsf 06 2019 article une

Parmi les missions que s’est données la Maison des Grands-Parents de Sainte-Foy, on retrouve de l’aide pour les jeunes du niveau primaire et secondaire en difficulté d’apprentissage à compléter leurs devoirs et leurs leçons et ainsi maintenir ou développer leur estime de soi. La lecture y est également favorisée. C’est dans cette volonté de transmission de la culture que la Caisse Desjardins de Sainte-Foy a offert une bibliothèque et des livres à la Maison des Grands-Parents de Sainte-Foy. Le Journal de Sainte-Foy y était et a rencontré des enfants curieux et des grands-parents enchantés. Pour l’occasion, on les avait conviés à une petite réception lors de laquelle ils ont manifesté leur reconnaissance. L’acquisition de la bibliothèque et de livres a été effectuée dans le cadre du programme d’aide au développement du milieu (FADM).

Rendez-vous Art contemporain - Une cinquième édition haute en couleur

(JB) Cette cinquième édition de Rendez-vous Art contemporain (RVAC), qui se tient à Saint-Augustin-de-Desmaures, fut particulièrement fertile en créativité, d’autant plus que le thème choisi par les artistes s’imposait par lui-même : la récupération.

jcrsa 06 2019 article une

« Le symposium Rendez-vous Art contemporain a pour objet de diffuser et faire connaître l’art abstrait et semi-abstrait, explique Hélène Beauchesne, membre du comité organisateur de l’événement. En explorant cette avenue, l’artiste peut s’abandonner et créer des formes à partir de son inconscient. Quant à la personne qui observe ses œuvres, elle peut y puiser des formes et des émotions qui la touchent. »

Outre Mme Beauchesne, le comité organisateur du symposium Rendez-vous Art contemporain est composé de Diane Bussières, Johanne Drolet et Alain Talbot. « Notre regroupement a pour particularité d’organiser nos symposiums sur invitation seulement, précise Mme Bussières. Cela nous permet de conserver une certaine unité tout en ouvrant la porte à des artistes qui ont déjà fait leurs preuves. »

Créer en récupérant

Créer des œuvres à partir d’objets récupérés, voilà le défi qui a été lancé aux artistes. Cette directive a mené à des offrandes très originales. Au terme de l’activité, les artistes ont présenté une œuvre collective, un diptyque, qu’ils remettront à la Maison des jeunes de Saint-Augustin-de-Desmaures dans le cadre d’une mise aux enchères lors d’un événement-bénéfice à venir au profit de la MDJ.

Le Collège de Champigny fera partie du parcours d’accueil de la Capitale

(DL) Pour marquer son 50e anniversaire de fondation, le Collège de Champigny procédera à l’illumination de son établissement en 2019, avec la collaboration de la Commission de la Capitale nationale qui a développé une solide expertise dans le domaine. Le Collège entrera ainsi dans le parcours d’accueil de la Capitale qui relie l’aéroport à la colline Parlementaire.

jal 06 2019 article une

Ce parcours consiste en deux options de trajets menant les dignitaires, les touristes et les visiteurs de l’Aéroport international Jean-Lesage (YBQ) jusqu’à la Colline parlementaire. Et tout au long de ce parcours, divers sites ou bâtiments sont mis en valeur afin de mettre en valeur l’identité de la capitale.

Les deux options de trajet empruntent l’autoroute Duplessis jusqu’aux ponts où il est possible de bifurquer sur le boulevard Laurier ou encore de poursuivre son chemin pour rejoindre le boulevard Champlain. Dans les deux cas, le Collège de Champigny figure en début de trajet.

Le projet de mise en lumière a été mis de l’avant par les administrateurs de la Fondation du Collège de Champigny et qui ont sollicité l’aide de la Commission de la capitale-nationale. « Par l’illumination, la Fondation veut rendre hommage à l’engagement de ses fondateurs et à la réussite des élèves qui ont fréquenté le Collège », a souligné Étienne Corbin, président du conseil d’administration de la Fondation.

Le projet de 285 000 $ sera financé à hauteur de 100 000 $ par la Commission, alors que la Fondation fournira un montant de 75 000 $, le Collège, 52 000 $, la Caisse populaire Desjardins du Piémont-Laurentien, 20 000 $ et l’aéroport de Québec, 3 000 $, pour un total de 250 000 $ déjà amassé.

« Je suis fière que notre gouvernement contribue à ce projet phare pour le Collège de Champigny qui, depuis 50 ans, participe à la réussite scolaire de nombreux jeunes élèves de la région et développe des talents au bénéfice de notre société », a souligné en conférence de presse Geneviève Guilbault, vice-première ministre, ministre de la Sécurité routière et ministre responsable de la région de la Capitale-Nationale.

« Notre rôle est de développer et de faire briller les talents. La perspective de mettre en valeur l’éducation tout en contribuant à l’embellissement du Collège et de la capitale représente un symbole fort pour nous », a aussi mentionné Jean-Garneau, directeur du Collège de Champigny.

Le Collège de Champigny a été fondé en 1969 par le frère Claude Bergeron, de la communauté des Frères du Sacré-Cœur. Il est devenu, en juillet 2011, un organisme autonome sans but lucratif et un établissement d’enseignement secondaire privé non sélectif qui a foi dans le potentiel de réussite de chaque élève, quelle que soit sa condition.

Brunch-bénéfice - Le Club Rotary récolte une somme record de 42 000 $

(DL) Près de 500 personnes ont participé à la dernière édition du brunch-bénéfice Couleurs du monde organisé par le Club Rotary Québec-Val-Bélair, le 28 avril dernier à l’Académie Saint-Louis située dans le secteur Lebourgneuf, ce qui a permis d’amasser un montant record de 42 000 $.

jvb 06 2019 article une

La Californie était à l’honneur cette année. Les 480 convives ont savouré de délicieux mets de la côté ouest américaine dans une ambiance hollywoodienne, concoctés en grande partie par Pomerleau maître traiteur et Le Batifol.

Les participants au brunch étaient accueillis par le président Marc Rondeau et la présidente d’honneur Chantal Arguin, avant de figurer dans un photobooth en compagnie de deux surfeurs avec planche et combinaison.

Parmi la foule se retrouvaient des figures marquantes du cinéma américain, habilement personnifiées par des membres du club. Chacun des 33 membres avait un rôle à jouer dans le bon déroulement de l’activité et ils étaient secondés par les étudiants du restaurant-école Le Piolet, ainsi que par les employés et les jeunes de la Maison des jeunes de Val-Bélair.

Toute la nourriture et les prix mix en vente à l’encan silencieux ont été offerts par des commanditaires, dont Jean-Maurice Vézina, que remercient chaleureusement tous les membres du Club. L’encan a d’ailleurs permis d’amasser un montant de 5 000 $ grâce à la générosité de tous.

Réal Robitaille, de la bijouterie Millet, a également créé et offert cette année encore deux bagues d’une valeur de 1600 $ chacune. Elles ont été tirées au hasard parmi les participants à la fête et les gagnants sont Marie-Lou Daigle et Louis Bourgoin.

Tous les fonds amassés lors du brunch seront utilisés pour venir en aide à des familles démunies de la région et pour soutenir des organisations et des activités locales, régionales, nationales ou internationales. Le Club participe aussi activement au programme d’échanges de jeunes du Rotary international et plusieurs causes humanitaires.

Le Club a d’ailleurs profité du brunch pour remettre des dons à trois organismes du milieu : 2 000 $ au restaurant-école Le Piolet de Loretteville, 1 500 $ à l’Académie Saint-Louis, ainsi que 1 000 $ à la Maison des jeunes de Val-Bélair.

Solidarité famille et sécurité routière - Grande mobilisation pour le 10e anniversaire de l’organisme

(DL) L’organisme sillerois Solidarité famille et sécurité routière (SFSR) lançait sa 10campagne de sensibilisation le 11 mai dernier sur les terrains de l’école Saint-Yves en présence de nombreux dignitaires et partenaires de la première heure. L’organisme a même eu l’honneur de recevoir une distinction de l’Assemblée nationale, remise par le député de Jean-Talon, Sébastien Proulx, ainsi que de la Chambre des communes, remise par le député fédéral de Louis-Hébert, Joël Lightbound.

jssf 06 2019 article une

La Ville de Québec était également représentée par la conseillère du district Saint-Louis–Sillery, Émilie Villeneuve, et par le chef de l’Opposition, Jean-François Gosselin. Le maire de Saint-Augustin-de-Desmaures, qui est un partenaire de premier plan depuis quelques années déjà, Sylvain Juneau, ainsi que le conseiller municipal Yannick Le Brasseur étaient aussi présents pour confirmer leur engagement pour les prochaines années.

« Il s’agit avant tout d’un travail d’équipe et sans l’appui de nos nombreux partenaires, dont Desjardins qui est là depuis le début, les représentants politiques, les collaborateurs, comme le Service de police de la Ville de Québec et les nombreux bénévoles, nous ne pourrions agir aussi efficacement », commente Nancy Gilbert, fondatrice et directrice générale de SFSR.

Le lancement a aussi été l’occasion d’annoncer le partenariat d’Assurances Mouvement Desjardins.

Vent de changement

Dame Nature n’a pas été clémente lors du lancement. Comme l’a si bien illustré Isabelle Garant, membre du conseil d’administration, SFSR veut du changement pour sa 10e année d’existence. Si on se fie aux rafales, il n’y a pas de doute que ce sera le cas!

L’organisme souhaite opérer un virage axé sur la qualité de vie et sur l’importance du « vivre ensemble ». La porte-parole de la 10e  campagne de sensibilisation est d’ailleurs Dre Johanne Blais, qui était appuyée par le doyen de la Faculté de médecine de l’Université Laval, Dr Julien Poitras.

« Tout est relié. Nous enfants sont de plus en plus malades jeunes, ils sont aux prises avec des problèmes d’obésité et de diabète et si nous voulons les encourager à adopter des moyens de transport actifs comme la marche ou le vélo, nous devons leur garantir une sécurité accrue », précise encore Nancy Gilbert.

Mme Gilbert lance en terminant l’invitation à toute municipalité qui le désire de contacter SFSR pour l’organisation de diverses activités de sensibilisation à la sécurité routière dans leur milieu.

Page 1 sur 21
Aller au haut